Quand il s’agit du transfert du siège d’une entreprise que ce soit au niveau national qu’au niveau international, des frais sont engagés. Mais il est possible de limiter ces coûts si on emploie la bonne méthode et les bonnes techniques. Les conseils de professionels vous seront d'un grand apport.

Faire les démarches soi-même

Après la décision du transfert de siege social de l’entreprise, la partie la plus importante à considérer est celle du budget alloué à cette activité. Les dépenses commencent par l’enregistrement des statuts modifiés au niveau du greffe du tribunal de commerce. Un juriste pourrait vous accompagner dans cette étape. Une autre étape est de publier dans les journaux d’annonces légales l’acte de modification.

Vous pouvez observer les tarifs appliqués par les différents journaux et choisir ceux qui collent mieux avec votre budget. Ensuite s’il s’agit d’un transfert à l’international, vous devez vérifier les prix de publication dans les journaux d’annonces légales dans le pays de départ et dans le pays d’arrivée afin de limiter les coûts de publication. En ce qui concerne la domiciliation de votre nouveau siège, il faudra choisir de bons locaux à bas prix.

Confier le transfert à une entreprise de domiciliation

Avec une entreprise de domiciliation, vous n’aurez qu’à payer un taux forfaitaire, et elle s’occupe de tout pour vous. En ce qui concerne la domiciliation, l’entreprise spécialisée s’occupe de vous trouver les nouveaux locaux que vous allez occuper. La domiciliation peut se faire dans les locaux d’une autre entreprise ou dans des locaux qui vous sont propres.

De plus, cette dite entreprise s’occupe de toutes les démarches administratives : de la modification des statuts jusqu’à l’obtention de votre Kbis, elle s’occupe de tout. Vous n’avez pas à vous stresser à cause du budget que vous avez. Faites confiance à ces structures comme Digidom et votre transfert se fera à coût limité.